La vie monastique

La vie monastique à Bonneval

L'objectif premier de la communauté religieuse qui vit à Bonneval n'est pas de fabriquer du chocolat,
ni de mener une existence à l'abri au sein de cette splendide nature,
ni de "faire vivre" cette belle et ancienne abbaye, un peu comme des gardiens de musée...
Son but, c'est la vie monastique. Autrement dit:


Un repas en communauté

Une recherche de Dieu en communauté

Une vie centrée sur Dieu,
grâce à la prière liturgique et personnelle,
la lectio divina ou lecture priante de l'Ecriture (ou d'auteurs spirituels),
l'enseignement de l'abbesse,
le travail,
et la vie fraternelle.


Une vie de célébration

De même que le travail, la prière pour tous les humains donne une ouverture universelle à la vie des moines et des moniales (= féminin de moine).
Sept fois par jour, la communauté se rassemble pour louer le Seigneur: temps de respiration spirituelle au milieu des activités, retour au centre, à Dieu.
Prière en marche qui a son sommet dans l'Eucharistie quotidienne.
La célébration de l'office


Promenade en forêt

Une vie de coeur à coeur avec Dieu

La liturgie communautaire se prépare et se poursuit dans une prière solitaire:
l'oraison silencieuse où l'on entre dans le cœur intérieur où le Christ demeure par la foi,
la lectio divina où la Parole de Dieu, écoutée et ruminée, est source de prière et école de contemplation.

Au fur et à mesure, le coeur du priant se transforme et s'ouvre à Dieu, à ses frères, à tous les hommes.


Une vie de solitude et de silence

...Dans un environnement propice au recueillement: le silence favorise l'attention à Dieu et la communion fraternelle.

C'est aussi pour favoriser ce "dialogue intérieur" cher aux moines que le monastère est situé dans un lieu retiré, entouré de forêts.

Mais la vie monastique prévoit aussi des temps et des lieux où la parole est facilitée, où chacune peut ouvrir son coeur.
Moniale


Réunion de communauté

Une vie fraternelle dans la simplicité et la joie

Un style de vie simple, un peu austère où le superflu n'a aucune part, à l'exemple des fondateurs de Cîteaux qui recherchaient vérité et authenticité.
Une sorte d'allergie au compliqué, à l'artificiel, au faux-semblant...

Cette simplicité se vit dans le service mutuel et crée l'unité de l'esprit par le lien de la paix dans la communauté, école de charité.


Une vie de travail et de service

Le travail manuel a une grande importance dans le monachisme chrétien depuis ses débuts.

Facteur d'équilibre, il procure le nécessaire à la communauté et contribue à sa cohésion. Il lui permet de partager avec les plus pauvres et manifeste sa solidarité avec les travailleurs.

C'est la prière des mains, qui transforme la banalité du quotidien.
Travail manuel


Rencontre

Une vie ouverte sur le monde

La moniale porte le souci de l'humanité toute entière: Elle accueille les peines des autres pour leur faire rencontrer Dieu en elle: elle les expose à Dieu en s'exposant à lui.

"Quand on s'occupe de Dieu, ça arrange bien les affaires des hommes...
Le moine devient réellement un frère universel, un messager de paix et d'amour."  (Jean-Paul II, 20 sept. 1980, aux abbés bénédictins et cisterciens).


Informations générales sur la communauté de Bonneval


Je sais les projets que j'ai formés pour vous, dit le Seigneur,
projets de prospérité et non de malheur :
je vais vous donner un avenir et une espérance.
Vous m'invoquerez, vous viendrez,
vous m'adresserez vos prières
et moi, je vous exaucerai.
Vous me rechercherez et vous me trouverez :
vous me chercherez du fond de vous-mêmes,
et je me laisserai trouver par vous.

Jérémie 29, 11-14.


La vie monastique se poursuit aussi en divers autres monastères:

La vie monastique - envoyé par KTOTV



 

Page d'accueil


 Recherche/plan
Infos pratiques
Partager...